Mais que font-ils dans mon appartement suédois ?

Je n’ai pourtant donné aucune autorisation pour qu’on filme dans mon petit pied-à-terre suédois.

Ah, je vois : ce sont les deux gardiens qui essaient de faire croire que c’est à eux, et qu’ils vont ouvrir un musée…

C’est combien, le billet d’avion pour la Suède, déjà ?

Publicités

Le sillet (3ème partie)

Bon, on a vu précédemment ce qu’est le sillet, à quoi il peut servir et en quoi on peut le fabriquer. Il nous reste maintenant à déterminer ce qu’on peut faire pour l’améliorer. Si la guitare ne tient pas l’accord, on peut suspecter le sillet d’en être responsable. On peut s’apercevoir de ce type de problème quand la guitare se désaccorde après un bend, qu’elle se désaccorde après avoir utilisé le vibrato, qu’elle se désaccorde après quelques minutes de jeu voire qu’on arrive carrément pas à l’accorder. NB : Attention, chaque problème n’indique pas forcément et/ou uniquement un problème de sillet, d’autres causes peuvent en être responsables.

On tiiiiire sur la corde. Et on relâche. On tiiiiire sur la cord….

– on peut déjà tirer sur les cordes à l’accordage, jusqu’à obtenir une bonne stabilité de tension. C’est le geste qui sauve quand on change les cordes de sa guitare, ne serait-ce que pour bien les caler dans les gorges des mécaniques. Il suffit de tirer sur vos cordes (jusqu’à 4-5 cm du corps par exemple) jusqu’à ce que l’accordage soit stable.

Si les cordes continuent à « bloquer » dans le sillet, il faut alors peut-être le lubrifier, plusieurs solutions se présentent alors :

Le crayon à papier, l'arme la moins coûteuse du luthier.

Le crayon à papier, l’arme la moins coûteuse du luthier.

le savon de Marseille, un lubrifiant étonnant.

– le crayon à papier dans les gorges (encoches) : le graphite étant un lubrifiant, un coup de crayon à papier dans les gorges du sillet fait souvent des miracles. le plus gras possible sera le mieux (de B4 à B6 par exemple)

– le savon de Marseille : certains luthiers ne jurent que par lui : frottez un savon de Marseille sec contre les encoches du sillet, et un peu de savon se déposera dedans et lubrifiera le sillet un moment.

Gewa Teflon

La graisse de Téflon de chez Gewa.

– le téflon pour sillet : bon, ben on continue avec les produits lubrifiants. Là, on est quasiment au max, vu que c’est de la poudre de Teflon qui est un des matériaux les plus lubrifiants au monde. Gewa en vend dans une seringue prête à l’emploi.

Nut_Sauce

La « Nut Sauce » de chez Big Bends. Utilisée par les plus grands.

– la « nut sauce » : devenu un terme presque générique, il correspond à des solutions contenant des tas de super produits pour lubrifier votre sillet.
La plus connue vient de chez Big Bends, mais il en existe d’autres (René Martinez, GHS etc.)

Si tout cela ne suffit pas, il va falloir passer à des choses plus sérieuses : la modification du sillet. Celle-ci est également nécessaire quand l’action des cordes est trop élevée au-dessus de la 1ère frette, ou qu’au contraire on a une frise car le sillet est trop bas. Petit rappel, les gorges du sillet doivent être inclinées vers la tête pour que le bord du sillet contre la touche soit le pont de contact avec la partie vibrante de la corde selon le schéma suivant :

Inclinaison des gorges du sillet selon Paul Hostetter

les cordes doivent d’ailleurs être posées sur des encoches dont la profondeur doit correspondre au rayon de la corde (la moitié de son épaisseur, donc).

C’est compliqué avec des mots? Appelons le dessin à notre secours :

La seule bonne façon de faire une gorge de sillet, selon Paul Hostetter.

En gros, la corde ne doit pas être « noyée » dans le sillet, et les gorges doivent être rondes et à la taille de la corde qui est sensée s’y loger. Autrement dit, si vous n’avez pas les limes prévues pour, confiez le travail à un luthier.

les limes de chez… ben toujours le même, hein.

Si vous avez les limes correspondant aux tailles des cordes que vous utilisez (qui sont exprimées en 1/100 pouces, soit 0,0254 mm), vous pouvez vous lancer dans l’opération sachant que la règle est toujours la même : allez-y doucement.

Un ou deux coups de lime, on remet la corde, on vérifie la hauteur au-dessus de la 1ère frette et on recommence.

Pour mesurer la hauteur en question, l’outil de luxe est un truc de chez StewMac. Sinon, il y a aussi les bonnes vieilles jauges d’épaisseur dont on se sert habituellement pour entretenir les bougies auto. Beaucoup moins cher, parce que vous trouverez ça chez n’importe quel magasin de bricolage.

Des jauges à bougie. Pas chères et idéales pour mesurer l’action des cordes à la 1ère frette.

Voici les conseils de Stewart-MacDonald concernant cette hauteur à la 1ère frette, respectivement en dessous de la Mi grave puis de la mi aiguë :

Guitare électrique : 0,6mm au-dessous de la mi grave et 0,25mm au-dessous de la mi aiguë

Guitare folk : 0,6mm et 0,35mm

Guitare classique : 0,8mm et 0,6mm

Guitare basse : 0,55mm et 0,5mm

Enfin, vous pouvez carrément changer de sillet si le vôtre est cassé.

Il est assez rare de pouvoir le réparer, car la cassure part fréquemment d’une gorge, et restera un point faible, sans compter « l’intégrité » du sillet lui-même. C… comment ça, vous voulez le réparer quand même?!? OK, vous l’aurez voulu.

Pour savoir vers où vous orienter si vous cherchez à remplacer la bête, il y a la section précédente.

En ce qui concerne le choix du sillet, le plus simple est encore de comparer le votre avec les plus répandus.

Voici un petit document (en anglais) qui vous aidera à faire ce choix. J’ai ainsi pu constater que le sillet que je viens de casser sur ma 1ère guitare en tentant une planification des frettes est équivalent à un Gibson de 35,56mm avec un radius de 12″. Alors que c’est une vieille Aria Pro II des années 80.

Après, il n’y a plus qu’à faire un échange standard :

– on fait sauter le précédent sillet d’un petit coup de marteau sur une cale en bois (JAMAIS taper directement dessus). Attention, si ce sillet est incrusté dans la touche, il est souvent collé. Il faut parfois utiliser des tenailles pour le faire sortir, après l’avoir scié en deux dans le sens de la longueur. De plus, sur les touches vernies de type Fender (érable, ou maple) il faut souvent mettre un petit coup de cutter (ou d’X-Acto) le long du sillet pour pouvoir décoller le sillet qui tient aussi par le vernis.

– on met en place le nouveau sillet et on lime ce qui ne va pas (courbure de la touche, épaisseur ou hauteur trop prononcée).

– on met juste un ou deux points de super glue pour que ça ne tombe pas au changement de cordes, mais qu’on puisse encore le retirer si besoin.

Si vous souhaitez plus de précisions sur la marche à suivre, je ne vais pas tarder à changer celui que je viens de casser, je ferai donc un reportage photo.

Système Ghost de Graphtech… une démo pas très convaincante.

J’ai vu passer ça il y a quelques jours sur Facebook, venant de Graph Tech.

Grosso modo, on utilise des pontets piezo pour fournir un signal midi à ce qu’on veut, les 6 cordes étant prises en compte individuellement.

Bon, dans le principe, ça a l’air chouette, mais pourquoi Graph Tech choisit une démo manquant à ce point de groove (le pire étant les boucles de percu), avec si mauvais goût pour les choix d’émulations et parfois même un mix mal dosé?

Au mieux, on se dit que c’est pas terrible. Au pire, on se dit que ça laggue terriblement.

Pas très vendeur, à mon avis.

A tester plus longuement un jour, ou aller voir chez Fret-Time où, au moins, le taulier joue comme une brute 🙂

Le gadget inutile de la semaine, ou pas, c’est selon.

Bon, je crois que cet objet est plutôt sympa pour inaugurer une nouvelle rubrique : le gadget inutile de la semaine.

Là, c’est un… bout de plastique.

Le TremBlock, un… bout de plastique.

Oui, juste un bout de plastique pour maintenir un vibrato de type Floyd Rose en position haute, et pouvoir changer les cordes.

Heu, c’est peut-être moi, mais presque n’importe quel bout de bois ou de plastique plat fera l’affaire.

Prix catalogue : 13.99$

Prix direct net : 9.99$

Prix économisé si vous ne l’achetez pas : presque 14$ !