Au vol !

Ça m’est arrivé. Ça fait mal. Alors je partage.

Publicités

Bonne ann… hein?

Non, mais sans blague?

On ne va pas recommencer  comme l’année dernière. La série noire doit s’arrêter, là.

Salut David. Merci pour tout.

Une interprétation magistrale qui m’avait bien ému lors de son passage sur une des seules chaînes de service public qui se respecte.

Bonne année à tous quand même.

Toute saga a un commencement…

The Guitar Geek Garage, pourquoi ce nom ?

Pourquoi associer les mots guitare, garage… et geek ?

IMG_0904

Oui, c’est mon garage. Celui d’un « guitar geek », donc. Ben quoi? Ça illustre bien le propos, non?

On comprend bien l’association de la guitare et du garage, évoquant tout à la fois le rock, les grosses cylindrées, la mécanique et les doigts dans le cambouis. Mais le geek ? Cet être un peu extra-terrestre, obsédé de technologie et de gadgets est bien loin de l’imagerie traditionnelle du rock. Et pourtant.

La guitare qui m’intéresse est électrique, amplifiée. Micros, câbles, potards et autres sélecteurs interagissent avec la lutherie par le biais des cordes pour créer LE son, celui que chacun cherche : personnel, unique et émouvant.
C’est donc tout à la fois de l’artisanat d’art, du bricolage ET de la technologie qui font le son et la jouabilité d’une guitare – abstraction faite, bien entendu, du guitariste qui compte pour beaucoup dans l’équation.

Je me suis lancé il y a quelques années dans la quête de l’instrument « parfait » sans pour autant me ruiner, et je me suis intéressé de près à la lutherie ainsi qu’à toutes les améliorations qu’on pouvait faire subir à une guitare pour lui apporter plus de justesse, plus de polyvalence, plus de caractère, plus de possibilités mais aussi et surtout plus de plaisir de jeu.

Cette quête était vaine, bien entendu, car l’instrument parfait n’existe pas. En revanche, j’ai rapporté de ce voyage une grande quantité de solutions techniques (et quelques guitares) qui m’ont semblé intéressantes à essayer pour apporter un petit plus à nos chères six-cordes, ceci sans forcément être un luthier ou un électronicien confirmé, et même très souvent à coût réduit.

J’ai également découvert qu’un meilleur son apporte plus de plaisir, et donc un meilleur jeu. Indiscutablement*.

Ce « meilleur » son peut être obtenu en améliorant la lutherie, l’électronique, les accessoires, les réglages et même le look de votre guitare (ça compte pas? Détrompez-vous : on joue mieux sur un instrument qui nous séduit). Bien entendu, on peut aussi acheter un meilleur matériel, mais ce n’est pas le sujet ici.

Parfois, l’amélioration de l’instrument passe par plus de technologie et crois sincèrement que plus de technologie peut apporter plus d’âme – ce qui semblera toujours impossible aux ayatollahs du vintage. Si une technologie peut vous apporter plus de plaisir quand vous jouez, alors votre guitare est juste meilleure. Meilleure pour vous.

Vous l’aurez compris, l’expression « guitar geek » me va comme un gant et j’ai décider de l’assumer ici.

Ce site a pour vocation de vous présenter le plus grand nombre d’améliorations qu’on puisse apporter à une guitare électrique, sous la forme d’un blog qui viendra enrichir le contenu permanent.

Si les cieux me sont cléments, j’espère un jour également distribuer, voire inventer et fabriquer une partie de ces solutions. Et peut-être, encore plus tard et sous des cieux encore plus cléments, les installer dans votre guitare si vous préférez qu’on le fasse pour vous.

Bienvenue à vous dans mon garage. On va mettre les doigts dans le cambouis, mais c’est pour la bonne cause !

* J’étais un guitariste médiocre quand j’ai croisé le chemin d’un certain POD XT Live. Le bond en avant que m’a procuré le plaisir de jeu qui en a résulté a fait de moi un guitariste moins médiocre, mais surtout très heureux. J’avais ENVIE de jouer, à nouveau, avec ma vieille Aria Pro II des années 80. Le ver était dans le fruit : je me suis attaqué à la guitare elle-même après lui avoir donné une « amplification » digne d’elle, qui me permettait d’avoir un son jouissif au casque
Aria

Ma première Victime… Saurez-vous détecter les 5 modifications qu’elle a dû subir?